La palette bois un support logistique responsable

LA PALETTE BOIS UN SUPPORT LOGISTIQUE RESPONSABLE

Dans son ouvrage sur “la palette bois*”, le SYPAL détaille les engagements pris par les professionnels du secteur qui visent à limiter l’impact de leurs activités sur l’environnement.

Pourquoi et comment la palette bois permet de consommer responsable ?

Depuis sa fabrication, jusqu’à sa fin de vie, chaque palette utilisée par les acteurs de la logistique a un impact sur l’environnement (eau, air, sols, changement climatique).

Les fabricants et reconditionneurs sont pleinement conscients et responsables de leurs produits. C’est pourquoi, ils n’hésitent pas à engager des investissements conséquents en terme d’automatisation, que ce soit pour optimiser qualitativement la fabrication de la palette, sa réparation, mais aussi sa valorisation en fin de vie.

3 règles appliquées en adéquation avec les attentes des utilisateurs

Dans ces conditions, les représentants EPAL appliquent les 3 règles pour produire des supports en adéquation avec les attentes des professionnels de la logistique :

  1. Adapter l’offre à la demande client,
  2. Informer clairement l’utilisateur grâce aux marquages et identifications diverses,
  3. Communiquer sur l’empreinte environnementale de la palette bois.

 

Pour en savoir plus :

Palette-bois-economie-circulaire-consommation-responsable 
Retrouver l’intégralité de cette information dans la fiche éditée par le SYPAL “la palette bois au coeur de l’économie circulaire -pilier #5”

A propos d’EPAL :

Fondée en 1991, l’ European Pallet Association regroupe les fabricants et les réparateurs d’outils de manutention sous licence Epal. De ce fait, ces professionnels sont tenus de respecter règles et processus pour garantir la qualité des palettes.
Actuellement 600 millions de palettes et 20 millions de caisses-palettes, de la marque, circulent à l’international.

 

Sur le même sujet la palette au coeur de l’économie circulaire, retrouvez l’article “Les avantages des Palettes EPAL multi-rotations”

 

 

more